Les e-commerçants se tendraient-ils vers une dédigitalisation ?

Les pionniers du commerce en ligne ne cessent jusqu’à ce jour de trouver les meilleures méthodes pour un bon fonctionnement. Ces dernières années, on a pu constater leur attachement aux magasins physiques. Nombreux sont les acteurs majeurs qui ont dernièrement ouvert de nouvelles boutiques à l’exemple de Spartoo et Zalando.

Le commerce en ligne demeure minoritaire

Avec une croissance de 8% par an, l’e-commerce fait ses progrès très rapidement. Toutefois, le secteur ne connaît encore que les 10% de la consommation des ménages. C’est ainsi que les e-commerçants se remettent aujourd’hui aux boutiques physiques qui rassurent beaucoup plus les acheteurs. Une maison de commerce serait également d’une grande aide dans la multiplication des ventes. Aussi, les e-magasins ne permettent pas aux clients de toucher et d’essayer les différents articles, ce qui lèverait un frein à la décision d’achat.

Le commerce électronique connaît une concurrence rude

La concurrence est de la plus haute importance quand on parle de commerce en ligne. Les e-vendeurs se livrent à une compétition déterminante que ce soit au niveau de la qualité des produits commercialisés, du prix ou autre. Il en va de même pour les mots-clés insérés dans les contenus web pour un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche. D’un côté, il y a aussi les coûts marketing qui deviennent exorbitants en raison de la monopolisation de Google sur les recherches effectuées.

Les e-acheteurs restent encore méfiants

Aujourd’hui encore, nombreux sont les e-consommateurs qui n’acceptent pas de divulguer en ligne leurs identités bancaires. Rappelons qu’en 2015, ils étaient 60% à confirmer les risques encourus en faisant cette action. Des chiffres qui restent toujours à la hausse ! La méfiance ne concerne pas que les coordonnées bancaires. Il existe également quelque 40% d’e-acheteurs qui préfèrent toucher et essayer les produits avant de se décider pour l’achat. C’est une situation qui conduit les grandes enseignes à l’ouverture de nouvelles boutiques physiques

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *