Dépenses pour la santé : comment les réduire ?

Tout le monde a besoin de soin. Mais parfois le budget alloué à la santé n’est pas suffisant, ce qui conduit certaines personnes à renoncer à leurs soins. D’autres financent eux-mêmes leurs dépenses de santé par crédit. Voici des solutions pour réduire ces types de charge.

Consulter les santé financesmédecins du secteur 1

Pour vous aider à économiser quelques euros, nous vous conseillons de choisir les médecins du secteur 1. Dans cette catégorie, la majorité des généralistes n’appliquent pas les dépassements d’honoraires et leurs consultations sont prises en charge entièrement. Ce n’est pas le cas chez les spécialistes du secteur 2. Il est aussi possible de recourir au dispositif OPTAM (option à pratique tarifaire maîtrisée). Vous pouvez ainsi bénéficier de tarifs modérés.

Rester fidèle à son parcours de soins et comparer les complémentaires

Il est conseillé de rester fidèle à votre médecin traitant et de le consulter en priorité. Cela vous permet d’être remboursé jusqu’à 70 % contre 30 % seulement si vous ne respectez pas votre parcours de soins. Si vous misez sur les complémentaires pour réduire vos dépenses santé, n’hésitez pas à comparer. Parmi les nombreuses offres existant sur le marché, il est parfois complexe de s’y retrouver, c’est pourquoi il est indispensable de recourir aux comparateurs pour trouver le devis le moins cher. Utilisez au moins deux outils de comparaison (lesfurets.com, lelynx.fr, assurland.com, etc.)

Privilégier les génériques

Si vous privilégiez les génériques, cela peut vous aider à économiser de l’argent. Alors, lorsque vous vous rendez à la pharmacie, dites « oui » aux génériques si votre prescription médicale comporte ces types de médicament. Tout individu qui accepte la délivrance de cette catégorie de médicaments peut bénéficier du dispositif « tiers payant », c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’avance de frais. Pour faire encore davantage d’économie, réalisez une comparaison des tarifs entre les officines avant l’achat.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *