Loi de finances 2020 : ce que le gouvernement prévoit pour faire des économies

Ces derniers temps, Bercy s’est précipité pour rédiger le projet de loi finance définissant le budget de l’État pour l’année à venir. Ce PFL, avec les dépenses attendues et les éventuelles recettes, doit être présenté ce 25 septembre au conseil des ministres. Qu’est-ce que ce nouveau budget pourrait changer en 2020 ? Les réponses en quelques lignes :

dette économieRéduction de la dette du gouvernement français

Endetté, l’État français doit rembourser et se trouve, par conséquent, dans l’obligation d’effectuer de grandes économies au sein de son PFL 2020. Emmanuel Macron, depuis son élection en mai 2017, insiste sur le fait de vouloir réduire considérablement cette charge d’ici la fin de son mandat. Il a élaboré, pour passer ses paroles aux actes, un nouveau PFL prévoyant des économies. Le gouvernement s’attend à diminuer sa dette de 2 % pour l’an prochain. Cette réduction va avec le financement de la réindexation de la baisse de l’impôt sur le revenu ainsi que les petites retraites. Deux éléments majeurs sont assujettis aux premières économies : l’Aide Personnalisée au Logement (économisant 1 milliard d’€) et la réforme de l’audiovisuel public (économisant 50 à 100 millions d’€).

S’attaquer à des niches fiscales pour diminuer l’impôt sur le revenu

Baisse de l’impôt sur le revenu, Emmanuel Macron l’a déjà évoqué avril dernier lors d’une conférence de presse. La diminution est estimée à environ 5 milliards d’€ concernant les ménages les plus modestes. Pour financer ce projet, le gouvernement reverra certaines niches fiscales accordées aux sociétés. Le GNR, Gazole Non Routier, sera le premier à être touché. En effet, il est prévu une réduction de l’ordre de 45 % pour l’année à venir. Bruno Le Maire, ministre de l’économie, compte en tirer quelque 200 millions d’€ en 2020. Il en va de même pour les abattements des charges sociales chez les entreprises de certains secteurs d’activité (nettoyage, BTP…). Une diminution est également prévue afin de pouvoir économiser 400 millions d’€.

Assurance-chômage, habitation et fonctionnaires…

La situation a beaucoup changé par rapport à celle de 2017. De plus, avec la crise des gilets jaunes, les objectifs d’Emmanuel Macron se revoient à la baisse. Cependant, reconstituer complètement l’assurance-chômage permettrait à l’État français de faire une économie d’au minimum 1 milliards d’€ en 2020. Dans la même foulée, la réforme du financement des Habitations à Loyer Modéré donnerait la possibilité de dégager des marges financières de quelque 300 à 500 millions d’€. Il serait également bénéfique pour le gouvernement français de supprimer 120 000 postes de fonctionnaire dans le but de renflouer les caisses de l’État.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *